Labs

Inkscape s’en paie une trancheInkscape s’en paie une tranche

Depuis quelques temps j’essaie d’utiliser un minimum de logiciels commerciaux pour toutes mes activités, aujourd’hui a part Flex Builder, je ne travaille pratiquement plus qu’avec des logiciels libres.

Pour le graphisme j’ai remplacé PhotoShop par Inkscape.
Ce logiciel merveilleux, que je recommande a tous, m’offre les avantages du vectoriel sans trop rogner sur le rendu pixel.

Cependant, malgré les efforts du monde libre il reste des choses que l’on ne peut pas faire ou pas aussi bien qu’avec autre chose que des logiciels commerciaux.
Le découpage d’image, les fameuses tranches de Photoshop, en font partie.

Certes il existe un plugin pour Gimp qui permet de faire des découpes, mais ce dernier n’est pas natif et n’offre pas le contrôle que l’on peut avoir sous Photoshop.
Avec ce plugin, la totalité de l’image est découpée en suivant tous les guides présents sur l’image, ce qui implique que certaines zones seront parfois découpés en plus de tranches que nécessaire si ces dernières sont sur les mêmes guides qu’une autre zone nécessitant de nombreuses découpes.
Et puis il est sur Gimp (j’aime pas, désolé).

Ne trouvant pas de solutions me convenant, je me suis essayé à reproduire le principe des tranches dans Inkscape.

Voici le fruit des mes expérimentations :

protégez le calque sur lequel vous avez fait votre design et créez un nouveau calque :

utiliser les guides pour tracer les contours de vos tranches:

réglez le magnétisme sur les guides avec une valeur suffisamment grande pour que tout vos prochain tracés se collent aux guides et suffisamment petite pour que ça reste contrôlable:

tracez des rectangles avec des coins carrés et une opacité diminuée au dessus des zones que vous voulez découper :

une fois que vous avez créé toutes vos “tranches”, vous pouvez baisser l’opacité du calque a zero :

il ne reste plus qu’a sélectionner une a une les “tranches” et faire un export bitmap de chacune (EDIT: on peut également selectionner toutes les tranches est sélectionner l’export par lot, mais pour nommer les différentes tranches comme vous le voulez, il faudra, lors du premier export seulement, le faire tranche par tranche):

L’avantage de cette méthode est que vous pouvez faire des découpes a partir de design vectoriels sans dégradation de l’original.

Si vous utilisez les blur d’ Inkscape c’est aussi la seule manière d’exporter  simplement ces derniers sans qu’ils soient découpés sur la base de l’élément non “bluré”, ce qui a pour effet de couper l’effet lui même (on peut le faire en réglant la sélection a la main ou étant moins sélectif).

Les noms et les paramètres de l’export sont persistant pour chaque tranches, ce qui fait que vous pouvez facilement modifier votre design et simplement réexporter derrière.


4 Responses to “Inkscape s’en paie une trancheInkscape s’en paie une tranche

  1. Tek says:

    C’est pas aussi simple que dans d’autres logiciels, surtout si tu dois faire l’export image par image à la fin, mais ta motivation à utiliser le libre est suffisante pour faire que ce soit intéressant. Je ne savais pas du tout que Inkscape était exploitable. Tu es sous Windows ?

  2. Tex says:

    Inkscape est tout a fait utilisable, même sous windows 😉
    clairement, Photoshop garde l’avantage avec son système de tranches, mais j’ai pas trouvé mieux dans le libre .

  3. Tex says:

    je viens de me rendre compte qu’on pouvais exporter toutes les “tranches” en un seul coup, lorsque l’on sélectionne plusieurs tranches pour l’export une option “Exporter les N objets sélectionnés en un lot” est disponible. les fichiers sont alors sauvés séparément , soit avec des noms barbares, soit avec ceux choisis lors d’un premier export tranche par tranche.

  4. Julien says:

    Je confirme largement : Inkscape est tout à fait utilisable et pourtant j’ai toujours eu du mal à accrocher aux outils de dessin vectoriel. D’ailleurs je trouve que Inkscape est plus un remplaçant libre d’Illustrator que de Photoshop.

    Pour Gimp aussi je suis d’accord, j’ai vraiment du mal, mais avec le travail effectué sur http://gimp-brainstorm.blogspot.com/ ils sont sur la bonne voie je trouve, et pourtant dieu sait que j’ai pu pester contre l’IHM de Gimp.

    En tous cas merci pour l’astuce, en espérant que l’équipe d’Inkscape pense à rajouter ce genre de fonctionnalité dans les prochaines moutures.

Leave a Reply